UNE VIE AVEC LA VOIX DES AUTRES

394259_3037957111725_1720844345_n_edited.jpg

Guillaume Ibot fait ses premières armes d’artiste en famille, à l’âge de 3 ans, où il commence déjà à faire entendre les premières notes de sa voix… et pas seulement parce qu’il fait des caprices à ses parents !

Le casque sur les oreilles c'était autour d'une platine vinyle qu'il passait le plus clair de son temps, pendant que d'autres s'amusaient aux voitures ou encore à courir dans le jardin (le sport n'a jamais été son fort).

 

397936_3030012913125_2115770041_n_edited.jpg

Il commence, en 2000, à faire quelques imitations lors de repas de famille en reprenant les sketches de son idole : Laurent Gerra qu'il eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises. Ce dernier lui conseilla fortement de "boire du vin" car ça fait du bien aux cordes vocales juste après lui avoir montré des clichés personnels de son dernier duo à Lyon avec Johnny Hallyday... ça fait rêver !

Un vinyle CBS à la main,
ne serait-ce pas un Joe Dassin ?

À Carcès, en 2002, super repas en compagnie de Laurent Gerra

Téléthon 8_edited.jpg

Décembre 2003, premier spectacle.
Stress et boutons au rendez-vous

Guillaume était loin de s'imaginer, en montant sur scène pour la première fois en 2003, qu'il aurait le déclic de sa vie « Je veux faire du spectacle ». Bien évidemment, à force de s’arracher les cheveux de la tête face à ce choix étonnant, son père en est devenu chauve (ce qui, vous me l'accorderez, permet de faire quelques économies capillaires).

 

307441_10200559005841420_1847518439_n_edited.jpg

Avec François Feldman en 2005 : duo de chemises à fleurs

La passion étant plus forte que tout, c’est après des études supérieures, qu’il se lâche enfin d’une main, en tenant le micro de l’autre. Après deux premiers festivals off d’Avignon en 2012, 2013, 18 tournées et scènes parisiennes, nombreuses premières parties d’artistes, c’est en usant de la voix des autres qu’il réussit à trouver la sienne.

 

WP_20130705_008_edited.jpg

L'affiche 2013 de mon spectacle au festival off d'Avignon
 

Cependant, Guillaume a plusieurs cordes vocales à son arc, car après avoir œuvré dans l’imitation, le rire et la bonne humeur, il se dirige également vers la musique, tout d'abord comme interprète des succès de Joe Dassin. Cet hommage lui aura valu de belles rencontres, notamment celle de l'auteur Claude Lemesle (qui lui écrira quelques chansons) mais aussi un retour remarqué au festival off d'Avignon en 2016 et 2017.

 

IMG_0884_edited.jpg

Première rencontre avec Claude Lemesle, à Paris, "Chez Joe", en 2015
 

JFB_3080_edited.jpg

Présentation sur scène de mon premier album, en 2017

Il tente ensuite l'aventure comme auteur, compositeur et interprète de chansons... que personne n’écoute ! C'était un rêve qu'il souhaitait exaucer qui lui permettra de sortir trois albums "C'est pour ça que je vis", "Le vent de l'aventure" et "L'évangile selon Nicole" mais également de parcourir quelques scènes avec ses musiciens. Il sera tout de même promu lors des coups de cœur du "Top France Bleu Découverte"

 

Ainsi, Guillaume partage son expérience sur les scènes de France en riant, avec son public, du sérieux des plus grands et en donnant de multiples émotions aux travers de sa voix puissante et précise.

La presse semble faire écho des bons moments qu'ils véhiculent lors de ses spectacles et le public qui le suit est de plus en plus fidèle.

 

DSC_0201_edited.jpg

Sur scène en 2018 pour faire l'imitateur
 

vlcsnap-2021-06-27-10h42m35s020_edited.jpg

En 2021, en plein confinement, il décide de repartir de zéro dans sa carrière et se replonge dans ses imitations en "ayant l'impression de retrouver de vieux copains". Il met sur pied le spectacle ANTI-COVID "Déconfiné" qui sera plébiscité dans de nombreuses communes de France et prépare activement pour 2022 et ses 20 ans de scène, un nouveau tour de piste et de nouvelles aventures...

Été 2021 lors de la tournée "Déconfiné"